Plus rien, que le vide.

Posté par Krikri Ma Puce le 2 août 2012

Je n’ai plus rien à donner
Tout à été dévalisé
Je suis vidée
Brisée

 

Anéantie
Je le suis
Tant d’années sans tendresse
Plongée dans la détresse
Qu’aujourd’hui,
Je m’éjecte de la vie

 

Je ne veux pas de pitié
Ni jouer
Je désire être aimer
Désire être apprécier
Pour que ce tas minable (moi)
Déraille de sa vie raisonnable
Qui me dégoûte
Et éteint mon âme sur ma route

 

J’ai besoin de toi
De tes bras
Besoin de te voir là
Maintenant, en vrai

 

Je meurs poussin
Je ne suis plus rien
Je sombre dans le vide de ton silence
Dans l’absence de mon essence
Je n’existe plus
Parce que je t’ai perdu

 

Je pleure ma déchéance
Je pleure Ton indifférence
Je baisse alors les armes
Ne restant que mes larmes

 

Pour essuyer ma douleur
Qui me frappe au cœur
Qui me lacère
La chair

 

Je frappe un mur
Telle une drogue dure
De voir la réalité
Que je cherchais à nier
De t’aimer pour vrai
Tel que tu es
D’aimer comme jamais
Malgré mon propre rejet

 

Dû à un certain défaut
Qui me brimait les os
Mais sans toi poussin
Tout est vain

 

Admettre que je t’ai perdu
Que c’est fini
Je n’y suis pas rendu
Sinon, je perds la vie
Je ne peux pas Poussin
C’est de toi que j’ai besoin.

 

Reviens.

Krikri, Ta Puce

Publié dans 05-Rire c'est bon pour le Moral, 06-Mes écrits, A-Juste pour rire, Poemes | Pas de Commentaire »

Le viol moins grave que l’avortement

Posté par Krikri Ma Puce le 2 août 2012

Complètement aberrant.

Le viol moins grave que l’avortement ? On se demande si on à bien lu. Bien compris.

Franchement là! Ça me dépasse. Ça me retourne l’âme. C’est complètement absurde.

Je suis sous le choc d’une telle information.

Je suis scandalisée, Outrée. 

Que l’église agisse de la sorte, il y a de quoi que des personnes se détournent de la religion. Un grain de sable plus important que les sévices faites. Plus important, que la vie qu’il aurait eut et que la mère aurait eut. 

Je me retiens d’en dire davantage. Mais je vous laisse ce lien qui explique ‘tout’ sur les raisons inhumaines d’une enfant de 9ans violée par son beau-père et tombe enceinte reniée par l’église. Si si… 

Moi, je tuerais l’homme… Et encore là, je retiens mes mots. Parce que pour moi ce n’est pas un homme. Mais un animal dégoulinant d’immondices nauséabondes.

Le VIOL moins grave que l’avortement ?

 Honnêtement, je ne pouvais ne pas en parler. C’était dire que j’étais d’accord. Que la vie d’un grain de sable a plus d’importance que la vie cruelle qu’à eut cette enfant. 

J’en tremble d’émotions tant que cette histoire me retourne. Et ensuite on voudrait nous dire que l’église est clémente ! Dieu oui, pas l’église rigide et sans âme. 

 

Krikri Ma Puce.

 

Publié dans 001-Editorial, 06-Mes écrits, Opinions, Religion2 | 2 Commentaires »

Je t’en pris Poussin

Posté par Krikri Ma Puce le 2 août 2012

Je ne peux plus me taire
Il n’y à rien à faire
Je veux te parler
Je veux encore t’aimer

 

Fais moi signe, je t’en pris
Ne me laisses pas ainsi
À attendre
Sans comprendre

 

Expliques moi Poussin
Tu sais, ce n’est pas rien
Et c’est de cette façon
Qu’on perd la raison
Que la colère
Devient un état de guerre
Pour se protéger
Pour ne pas sombrer

 

Tu ne le croiras peut etre pas
Mais, je tiens à toi
Je veux plus que des souvenirs
Je désire avec toi un avenir

 

Je sais Nounours
Que j’ai sauté les plombs
Mais mon amour
Est aussi profond
Il n’est pas mort
Il est sinon, plus fort
Je te jure Poussin
Je n’y peux vraiment rien

 

Tu sais Trésor
Dans mon cœur, dans mon corps
Le manque de toi
Est ma détresse
Et la peur, maîtresse
de mes émois
C’est de t’avoir perdu
Sans une chance d’être entendue

 

Je t’en pris
Réponds moi mon chéri
Fais moi signe, ne serait-ce qu’une seule fois
Même si c’est pour me dire, que c’est fini

 

Que tu ne veux plus de moi
Que ton bonheur
Est ailleurs
Dans d’autres bras

 

Mais dis le moi
Franchement
Honnêtement
Exprimes toi

 

Souffrir sans savoir
Ou souffrir de désespoir
C’est souffrir quand même
Malgré que je t’aime
 
 
Alors Oui, dis moi tout
Vas jusqu’au bout
Si tu dois me dire
Ce qui me fera mourir.

 

Au moins je saurai
Que nous aimer
Est du passé
Et bel et bien terminé.

 

Krikri ma Puce.  (écrit hier)

Publié dans 06-Mes écrits, Poemes | 3 Commentaires »

Où sont passées les ondes ?

Posté par Krikri Ma Puce le 1 août 2012

   Ha non! Les ondes passent plus.

   On ne se rend pas compte à quel point un objet ou un outil nous est utile jusqu’au jour où il cesse totalement de fonctionner.

   Je vous le dis, le cerveau est tellement conditionné aux habitudes qu’il a acquit par cet objet, que prendre une nouvelle manière d’agir, devient une véritable guerre cervicale pour prendre ses nouvelles habitudes. Cela demande une telle concentration, que la tête risque d’éclater tellement elle souffre de migraines. Qu’apprendre à vivre autrement, n’est vraiment pas une sinécure.

   Que j’ai envie de vous citer mon exemple personnelle où toute la petite famille a dû se faire à l’idée de cette perte pour mieux vous faire saisir la situation. Sans plaisir, je vous le jure.

   Heureusement, que cet outil n’était pas des plus primordiaux tel une laveuse (lave-linge) ou une cuisinière, car là, cela aurait été catastrophique.

   Que dis-je? Une tragédie!

  Enfin, trêve d’exagération. Tout à commencer sans avertissement aucun voici trois semaines, un mois tout au plus.

   Un matin je me sers de cet outil pour réchauffer un café froid et à ce moment tout va pour le mieux. Par contre, en après midi, pour l’heure du dîner (repas du midi chez nous), je veux réchauffer un repas et voilà qu’il nous montre qu’on devra faire notre deuil de sa présence de longue date. Ça complique tout. Parce qu’inévitablement ce sera dorénavant bien plus long pour réchauffer quoique ce soit. Obligée je serai, de jeter mes cafés froids. J’ai horreur des cafés froids. Ne serait-ce même que tièdes.

   Vous l’aurez devinez, notre micro onde, venait de rendre l’âme après plus de 18 ans de vie.

   Vous aimeriez me dire,  »Que c’était à y penser depuis belles lurettes! » C’est vrai. Cependant, quand le foin ne pousse pas à volonté dans les poches, bien penser à acheter un nouvel outil, ‘inutile’ bien on ne fait rien pour en avoir un autre. On se dit, que va se faire à l’idée.

   Évidemment!

   Sauf que, cela demande plus qu’un jour ou deux.

   Si vous possédez un tel objet, même si vous ne faites pas les repas avec, si ce n’est que pour les réchauffer, vous allez comprendre malgré tout combien il devient une aide au travers la vie. En quelques secondes on réchauffe un café froid au lieu de le jeter. Ce qui évite du gaspillage. On réchauffe en quelques minutes un restant de repas au lieu d’attendre entre 15 et 30 minutes que cela soit chaud au four conventionnel.

   Toutefois, il y a une chose pour laquelle un micro-ondes est essentiel. Enfin en ce qui me concerne. Le pop corn. Car sur la cuisinière dans une casserole très peu pour moi, et une machine à pop corn pourquoi en avoir une quand le micro-ondes le fait en quelques minutes, variant de l’un à l’autre?

   Le plus comique, c’est d’avoir acheter une boîte d’enveloppes à pop corn allant au micro-onde pour me souvenir seulement au moment d’en faire, si si, qu’on avait PLUS de micro-onde. Quelle tristesse pour ma puce de 9ans qui elle aussi avait ‘oublié’ ce détail et qui désirait ce pop corn en écoutant un film.

   Oui, un tel outil devient très vite un allié de cuisine. Nous faisant gagner un temps précieux pour réchauffer des aliments ou un breuvage.

   Par contre, j’ai eut toute une surprise, quand ma mère m’a dit qu’elle m’en donnerait un. Encore une fois. (car celui qui avait rendu l’âme venait d’elle et mon père, quand ils avaient voulu changé pour un plus moderne voici plus de 18ans.) En allant les voir, je suis revenue avec cet outil à la maison. Qui déjà à fait ‘brûler’ du pop corn, car il prend moins de temps que l’ancien… Et, j’ai déjà réchauffé un café….

   Je leur dis merci. Car oui, il nous aide énormément. Pour ne pas dire ‘il nous sauve la vie’. Trop intense pour un simple micro-onde. Mais J’en suis très heureuse. Et eux, vont évidemment s’en racheter un nouveau

   Voilà l’aventure d’un outil précieux qui rend l’âme après plus de 18ans d’existence.

   J’espère que ce ‘petit’ récit vous aura plus. Et laissez un commentaire si c’est le cas. Ça me ferait grandement plaisir de vous lire.

 

Krikri Ma Puce.

Publié dans 04-Un peu de moi, 06-Mes écrits, Recits | Pas de Commentaire »

Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Posté par Krikri Ma Puce le 1 août 2012

Ce titre ne m’appartient pas. Il vient d’un article documenté avec vidéos à l’appuie, d’un sujet qui touche l’ensemble des femmes et qu’importe sa nationalité. 

Je l’ai découvert sur Google+. J’aime aussi cet endroit car plus sérieux et plus respectueux, on y trouve des sujets que FB ne montrent pas par la masse populative plus jeunes. Aucun sens péjoratif dans ces propos. Juste un constat.  Pour ajouter, que chacun trouve sa place dans le réseau social qui lui convient.

Je mets le lien ici question de le partager avec vous…

Ces hommes qui n’aimaient pas les femmes.

 

Krikri Ma Puce 

 

Publié dans 001-Editorial | Pas de Commentaire »

L’éphémère désir

Posté par Krikri Ma Puce le 1 août 2012

L’éphémère désir

 

Mes doigts pleurent
Mes yeux meurent
Mon âme dégueule
mon cœur veule

 

Je ne sais exprimer
Ma dérive en rimes
Je ne sais comment dire
Tout ce qui me fait souffrir

 

Les mots s’étalent
Sans véritable mal
Pourtant leurs secrets
Demeurent abstraits

 

Ils ne disent pas tout
Ils retiennent les maux fous
Qui se dissimulent en eux
Évitant l’extrême de leur mieux

 

Ils ont de la pudeur
Alors que moi je meure
Ils se retiennent d’office
Pour éviter les feux d’artifices

 

Pourtant si cette colère
Sortait de mon antre d’enfer
Je serais d’une fièvre ostentatoire
Libérée de ce grand désespoir

 

J’aimerais alors, encore une fois
Entendre sa belle voix
J’aimerais à nouveaux ressentir ses mains
Autour de mes reins

 

Vivant à nouveau cette lumière
En sentant sa chair
Prendre totalement possession
De ce qui lui est offert avec passion

 

Mais voilà,
Ce ne sera jamais plus cela
Parce qu’il a choisi
Que je ne ferais plus partie de sa vie

 

Même si en vérité
c’est moi qui l’ait quitté
Même si maintenant
Je sais qu’il me manque tant

 

L’éphémère désir
d’une femme en délire
Ne cessera d’écrire
Ce qui la fait autant souffrir

 

Krikri Ma Puce…. C. Labrèche.

Publié dans 06-Mes écrits, Poemes | Pas de Commentaire »

Je t’aime bel amant

Posté par Krikri Ma Puce le 31 juillet 2012

Tant d’émotions
Tant de passion
Qui brûlent dans ma raison
Qui m’offre l’abandon
Une offrande active
De ma chair qui dérive
Pour la folie du désir
Pour les actes de plaisirs

 

Oui je m’offre à toi
Sans retenue
Et je t’offre de moi
Tous mes rêves à nus

 

De mes mains je t’offre la vie
D’une intensité avide et infinie
Tu es ma source de réveil
La sève qui m’émerveille
Je la déguste sans pareil
Toi mon enivrant soleil
Je te dis merci
De m’avoir fait femme ainsi

 

De toi j’apprends le bonheur
De toi, j’accepte l’impudeur
Avec toi je m’offre sans réticence
Avec toi j’accepte sans abstinence

 

Tu vois, je dépasse mes frontières
Je m’élève au-delà de mes barrières
Tu as transformé ma vie
Tu as dépucelé mes envies
M’ouvrant les portes au sensuel
Où rien n’est interdit au charnel

 

De toi j’apprends le total abandon
De toi, je découvre mes désirs profonds
Avec toi, je ressens toujours et encore
Ce besoin viscéral de sentir hurler mon corps

 

Gourmande, je le suis encore plus
Amoureusement je rends hommage à ton phallus
Avide j’en redemande fol étalon
Te prenant d’assaut avec passion

 

Tout cela en t’aimant
Tendrement
Désirant
Pleurer d’assouvissement

 

Maintenant, je comprends la différence
Entre dégoût et plaisir
Entre complaisance et désir
Je m’ouvre à toi avec impertinence

 

Tu vois, je veux t’appartenir
Comme j’aimerais que tu m’appartienne
Je veux tout t’offrir
À n’en devenant chienne

 

Oui! Ne faire qu’un tout fusionnel
Dans cette folie charnelle
D’être à toi sans tabou
D’être à nous comme des fous

 

Je t’aime telle une obsession
Avec douceur et passion
Je te désire avec déraison
Qui dépasse ma rigide raison

 

Je t’aime bel amant
Ta puce qui t’aime ardemment

 

Malheureusement aujourd’hui
Tout est fini
Et pourtant bel amant
Tu me manques follement
Car, juste à relire ces mots
La fièvre hurle à nouveau dans ma peau
Un désir ardent frissonne doucement ma chair
Me glissant au doigt de l’enfer.

 

Je t’aime bel amant

Publié dans 06-Mes écrits, Poemes | 2 Commentaires »

Un cri dans la vie

Posté par Krikri Ma Puce le 30 juillet 2012

Un cri dans la vie

 

Entre deux peaux
Le vague au creux du dos
Je vis tous ces maux
Qui me briment les os

 

Je suffoque d’oxygène
Je souffre d’hygiène
Au cri des hyènes
Qui fétide mon haleine

 

J’ai besoin de ta peine
Pas de ta haine
J’ai besoin de compassion
Pas de ta déraison

 

Ouvres moi ton cœur
Ne réagis pas par rancoeur
Regardes où j’en suis
Je n’ai pas demandé à être ainsi

 

Toi seul(e) peux m’aider
Offres moi ton amitié
Pas ta pitié
Et ni ce regard méprisé

 

Si tu savais tout ce que je perd
Si tu te doutais ce qu’est mon enfer
Peut-être enfin pourrais-tu comprendre
Ce que tu ne veux pas entendre?

 

Pourrais-tu juste un instant
T’imaginer ainsi dépendant
À la merci d’autrui
Crois-tu réellement
Qu’ainsi
Je me plais vraiment?

 

Tends moi la main
Pas l’épée entre tes dents
Et ni par ton indifférence
Qui m’afflige l’espérance

 

Au cœur de ma vieillesse
Mon besoin est de tendresse
Non pas de détresse
Et me faire dire que je paresse

 

Aides moi cher ami
Ne me méprise pas
C’est mon cri dans la nuit
Pour que tu me tende les bras
Non ce miel
Au goût de fiel.

 

Poème écrit par Moi Krikri Ma Puce, C.Labrèche.En pensant à une personne chère et aussi à mon futur avenir qui un jour, risque d’avoir ce vécu similaire.

Publié dans 06-Mes écrits, Poemes | 2 Commentaires »

Divan Viril prise 2

Posté par Krikri Ma Puce le 30 juillet 2012

   De surprises en surprises … Et cette fois, toute une!

   Je vous ramène quelques mois en arrière, à une époque où avant les grands changements d’Unblog. La Boite qui Mijote allait bon train. En nouvembre 2011, au tout début du mois. Le 3 pour être exacte. 

   Une époque où le nom d’Eric Edström était un parfait inconnu pour la masse populative. (ne cherchez pas, ce nom c’est moi qui l’a inventé depuis quelques mois^^je le trouve très explicite donc, je m’en sert.)

   Toujours à cette époque, je vous avais parlé d’un drôle de divan viril à vendre sur Kijiji. Voici le lien…  (Oui, l’annonce est toujours présente. En y allant, vous saurez pourquoi)

   Si je vous en reparle, c’est qu’étrangement, j’en ai de nouveau, entendu parlé. Curiosité aidant, ne chassant pas mon naturel féminin (sourire amusé se dessinant sur mes lèvres) , j’ai replongé avec plaisir dans l’article biographique de ce divan pour y découvrir qu’à la demande des internautes, il avait fait un site web pour ce Divan. Si si! Et voici le lien… Divan Viril. com 

   En plus, j’ai eu l’agréable surprise d’y voir cité mon blogue, dans les premiers qui avaient parlé de son histoire magnifiquement humoristique. Suivit de reportages d’un peu partout qu’il a fait suite à cette forme différente de présenter un objet à vendre.

   Je vous laisse découvrir l’article si ce n’est déjà fait et son site web. Avec la tournée montréalaise de ce divan qui à fait le tour de la planète, virtuellement parlant. Sincèrement, j’applaudis encore cette particularité de vendre quelque chose que l’on ne désire plus.  D’autant plus, que sur le site web vous découvrirez d’autres trésors autre que l’histoire du Divan Viril.

   Je vous le recommande à nouveau dans son intégralité et du suivit… Sincèrement, j’adore toujours malgré les mois écoulés.

 

 Krikri Ma Puce.

 

 PS:  Ha oui, j’allais oublié! Et cela aurait été regrettable! Ce Divan Viril à une page Facebook. Si cela vous intéresse autant que moi vous n’avez qu’à taper…. vous l’aurez deviné, (éclat de rires) Divan viril. Amusez vous bien!. 

Publié dans 001-Editorial, B-Les Insolites | Pas de Commentaire »

Surprise en venant jeter un oeil

Posté par Krikri Ma Puce le 28 juillet 2012

Bon, je ne sais pas si tout va bien! Ce que j’ai découvert cependant, en venant jeter un oeil, c’est que tout allait bien dans le visionnement de mon blog. J’ai eu si longtemps un problème de ce coté, pendant des mois, que j’avais cessé de venir. Au début cela m’avait fait de quoi. Un bébé si beau, qui racontait une part de ma vie et de ceux qui m’entourent, que l’abandonner à cause de ce souci, depuis qu’Unblog avait changé tout la logistique que j’avais dû m’y résoudre, m’avait fait mal au coeur.

C’est en fouinant dans les favoris récupérés que j’ai vu l’adresse d’ici et je me suis dis pourquoi pas aller faire un tour pour voir. Et là, voilà, je suis à écrire. À nouveau.

Non, je ne suis pas certaine que tout va pour le mieux. Que je serai convaincue de revenir. Car pour écrire, cela semble etre encore difficile pour moi, vu que je prends l’option plus grande pour mieux voir.

En tous les cas je suis contente de cette découverte. Heureuse même. Car tellement de choses vont changer dans ma vie, que je ne sais trop ce que je ferai en premier. Quoique, là, je prends ça cool. J’ai pas envie de me faire suer… Mais honnetement, je crois que si tout va vraiment bien ici, je vais faire ma page de facebook ici. Simplement, parce que j’aime mieux mon blog qu’une page FB. Et apprendre en plus que nous avons 200Mo. Le double d’avant, bien ça m’encourage. Moi qui aime écrire, mettre des images, des photos… Bref, je suis contente. 

J’espère que c’est le cas aussi pour vous.

Enfin, voilà, je vous dis à la prochaine. Bisous, et revenez tout doucement me voir.

 

Krikri Ma Puce.

Publié dans 04-Un peu de moi | Pas de Commentaire »

123456...30
 

allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
La Lorraine d'hier et d'auj... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer
| lespimoussessigneurs