• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 2 août 2012

Rien à dire

Posté par Krikri Ma Puce le 2 août 2012

Faire semblant
Semblant de rien
Rien à dire
Dire ce que j’ai sur le cœur
Coeur en souffrance
Souffrance de merde
Merde qu’est cette vie
Vie à chier
Chier des larmes
Larmes qui rigolent de moi
Moi qui veut en finir
Finir en poussière
Poussière que je suis
Suis le vide qui m’étreint
M’étreint le cœur et l’âme
L’âme en lambeaux
Lambeaux qu’est mon cœur
Coeur de pierre que tu es
Tu es cruel et sans pardon
Pardon que je t’offre encore
Encore rejetée tel un chien
Chien qui me mord l’espérance
L’espérance en déchéance
Déchéance de mon misérable moi
Moi qui crève ce soir
Soir où mon esprit monte
Monte l’enfer de ma chair
Chair en ébullition du manque
Manque de toi et de nous
Nous qui n’a plus de sens
Sens en overdose
Overdose de l’air misérable
Misérable qu’est cette ritournelle
Ritournelle que je ne sais qu’en faire…

 

Faire Semblant
Semblant de rien
Rien à dire
Dire……..

 

Krikri ma puce. Qui faisait une idiote prose.

Publié dans -Reflexions, 001-Editorial, 06-Mes écrits | Pas de Commentaire »

Plus rien, que le vide.

Posté par Krikri Ma Puce le 2 août 2012

Je n’ai plus rien à donner
Tout à été dévalisé
Je suis vidée
Brisée

 

Anéantie
Je le suis
Tant d’années sans tendresse
Plongée dans la détresse
Qu’aujourd’hui,
Je m’éjecte de la vie

 

Je ne veux pas de pitié
Ni jouer
Je désire être aimer
Désire être apprécier
Pour que ce tas minable (moi)
Déraille de sa vie raisonnable
Qui me dégoûte
Et éteint mon âme sur ma route

 

J’ai besoin de toi
De tes bras
Besoin de te voir là
Maintenant, en vrai

 

Je meurs poussin
Je ne suis plus rien
Je sombre dans le vide de ton silence
Dans l’absence de mon essence
Je n’existe plus
Parce que je t’ai perdu

 

Je pleure ma déchéance
Je pleure Ton indifférence
Je baisse alors les armes
Ne restant que mes larmes

 

Pour essuyer ma douleur
Qui me frappe au cœur
Qui me lacère
La chair

 

Je frappe un mur
Telle une drogue dure
De voir la réalité
Que je cherchais à nier
De t’aimer pour vrai
Tel que tu es
D’aimer comme jamais
Malgré mon propre rejet

 

Dû à un certain défaut
Qui me brimait les os
Mais sans toi poussin
Tout est vain

 

Admettre que je t’ai perdu
Que c’est fini
Je n’y suis pas rendu
Sinon, je perds la vie
Je ne peux pas Poussin
C’est de toi que j’ai besoin.

 

Reviens.

Krikri, Ta Puce

Publié dans 05-Rire c'est bon pour le Moral, 06-Mes écrits, A-Juste pour rire, Poemes | Pas de Commentaire »

Le viol moins grave que l’avortement

Posté par Krikri Ma Puce le 2 août 2012

Complètement aberrant.

Le viol moins grave que l’avortement ? On se demande si on à bien lu. Bien compris.

Franchement là! Ça me dépasse. Ça me retourne l’âme. C’est complètement absurde.

Je suis sous le choc d’une telle information.

Je suis scandalisée, Outrée. 

Que l’église agisse de la sorte, il y a de quoi que des personnes se détournent de la religion. Un grain de sable plus important que les sévices faites. Plus important, que la vie qu’il aurait eut et que la mère aurait eut. 

Je me retiens d’en dire davantage. Mais je vous laisse ce lien qui explique ‘tout’ sur les raisons inhumaines d’une enfant de 9ans violée par son beau-père et tombe enceinte reniée par l’église. Si si… 

Moi, je tuerais l’homme… Et encore là, je retiens mes mots. Parce que pour moi ce n’est pas un homme. Mais un animal dégoulinant d’immondices nauséabondes.

Le VIOL moins grave que l’avortement ?

 Honnêtement, je ne pouvais ne pas en parler. C’était dire que j’étais d’accord. Que la vie d’un grain de sable a plus d’importance que la vie cruelle qu’à eut cette enfant. 

J’en tremble d’émotions tant que cette histoire me retourne. Et ensuite on voudrait nous dire que l’église est clémente ! Dieu oui, pas l’église rigide et sans âme. 

 

Krikri Ma Puce.

 

Publié dans 001-Editorial, 06-Mes écrits, Opinions, Religion2 | 2 Commentaires »

Je t’en pris Poussin

Posté par Krikri Ma Puce le 2 août 2012

Je ne peux plus me taire
Il n’y à rien à faire
Je veux te parler
Je veux encore t’aimer

 

Fais moi signe, je t’en pris
Ne me laisses pas ainsi
À attendre
Sans comprendre

 

Expliques moi Poussin
Tu sais, ce n’est pas rien
Et c’est de cette façon
Qu’on perd la raison
Que la colère
Devient un état de guerre
Pour se protéger
Pour ne pas sombrer

 

Tu ne le croiras peut etre pas
Mais, je tiens à toi
Je veux plus que des souvenirs
Je désire avec toi un avenir

 

Je sais Nounours
Que j’ai sauté les plombs
Mais mon amour
Est aussi profond
Il n’est pas mort
Il est sinon, plus fort
Je te jure Poussin
Je n’y peux vraiment rien

 

Tu sais Trésor
Dans mon cœur, dans mon corps
Le manque de toi
Est ma détresse
Et la peur, maîtresse
de mes émois
C’est de t’avoir perdu
Sans une chance d’être entendue

 

Je t’en pris
Réponds moi mon chéri
Fais moi signe, ne serait-ce qu’une seule fois
Même si c’est pour me dire, que c’est fini

 

Que tu ne veux plus de moi
Que ton bonheur
Est ailleurs
Dans d’autres bras

 

Mais dis le moi
Franchement
Honnêtement
Exprimes toi

 

Souffrir sans savoir
Ou souffrir de désespoir
C’est souffrir quand même
Malgré que je t’aime
 
 
Alors Oui, dis moi tout
Vas jusqu’au bout
Si tu dois me dire
Ce qui me fera mourir.

 

Au moins je saurai
Que nous aimer
Est du passé
Et bel et bien terminé.

 

Krikri ma Puce.  (écrit hier)

Publié dans 06-Mes écrits, Poemes | 3 Commentaires »

 

allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
La Lorraine d'hier et d'auj... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer
| lespimoussessigneurs