En sursis

Posté par Krikri Ma Puce le 26 octobre 2011

Je suis au neutre

Aujourd’hui je ne sais plus si j’avance ou si je recule.

Je suis vidée de mes sourires d’hier, vidée de mes larmes affectives.

Je ne sais plus qui je suis. Je vais sans trop savoir si je suis sur la bonne voie. Je me sens ni triste et ni joyeuse. À croire que depuis je sais que l’on peut etre dans le bonheur et que le malheur se construit hypocritement sans rien laisser paraitre, je n’arrive plus à retrouver cette confiance, que bientot je vais retrouver ma joie de vivre.

C’est fou comme ces derniers coups m’ont détruite, blessée plus que des coups au ventre. C’est ma colonne qui est brisée. Elle ne veut plus reprendre comme jadis le chemin de la droiture. La confiance n’est plus.

En la vie je veux dire.

Je ne possède plus cette douce naïveté qui donne la légèreté d’aller de l’avant.

Là sans dire que je recule constamment, je n’arrive plus à avancer avec l’impression de mordre dans la vie.

J’ai plus la sensation d’attendre la prochaine morsure de celle-ci qui encore une fois frappera par surprise. Au moment où je m’y attendrai le moins. C’est pour cela que je suis toujours aux aguets comme sur un champ de mines. En sursis …

Oui voilà, je suis en sursis. En sursis de la prochaine bombe qui tombera dans ma ville faussement fortifiée.

C’est exactement le mot. Mon coeur, mon âme et mon esprit sont en sursis. Malgré le progrès de ma guérison, je ne peux plus aller de l’avant la tête baisser. Je suis dans l’attente du prochain drame. Je sais, c’est idiot, mais là, ma tête me fait agir ainsi.

Celle-ci à mit un frein à mon émerveillement.

Je ne crois plus.

L’espoir d’un avenir heureux, pleinement heureux, je ne l’ai plus. Je me suffis maintenant avec ce qu’il y a en sachant que jamais je ne réaliserai mon rêve. D’autant plus que je sais que les rêves sont mensongés. Qu’Ils semblent être l’absolu alors qu’en vérité une fois que l’on croit l’avoir atteint, tout est différent. Parce que le rêve se nourrit de la réalité et non pas de l’éphémère de nos attentes.

J’ai peur parfois de sombrer encore vu la médiocrité de ma vie. Vue la médiocrité de ce que je suis. Une femme sans éducation, sans diplomes, qui perd la mémoire, qui souffre physiquement et qui se sent paresseuse à cause d’une ‘Maladie’ qui s’amuse à me donner des misères.

Oui je suis en sursis. Épuisée de ce combat perpétuel qui exige beaucoup de mes forces.

Bon maintenant assez les jérémiades. Presque 6 heures du mat. Il fait encore noir, mais je dois aller préparer le lunch de ma belle Isa. Et ensuite vers 6,heures 30 doucement la maisonnée va se réveiller pour une autre journée.

Oui, je suis perpétuellement sous une épée de Damocles. Je ne crois plus aux bons moments de la vie, qui dans votre dos se transforment en mensonges quand le drame nous tombe dessus.

Je suis si fatiguée de ce combat intérieur.

Christiane

3 Réponses à “En sursis”

  1. krikrimapuce dit :

    Merci a vous de votre passage et de votre message. j’apprécie.

    Krikri ma Puce

  2. heleanne27 dit :

    Ne perds pas courage ! bats toi ! IL ne faut pas te désespérer ainsi.
    Bonne nuit
    Héléanne

    Dernière publication sur SUR QUELQUES NOTES JE ...... : Blog en cours de transformations

  3. setg dit :

    Bonjour,
    Très beau texte devant lequel je ne sais même pas quoi dire !!
    Bon courage et bonne fin de journée à toi.
    Amicalement, Gaëlle.

    Dernière publication sur Chez Gaëlle, Assistante Maternelle Agréée : Engraissez vos enfants avec des Yaourts !!!

Laisser un commentaire

 

allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
La Lorraine d'hier et d'auj... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer
| lespimoussessigneurs