Charlatan de l’amour

Posté par Krikri Ma Puce le 18 octobre 2011

Tu as su dire les mots pour que je m’ouvre à toi… Provoquant peu à peu les maux qui resteront gravés dans l’antre de mon âme pour que plus jamais je ne puisse faire confiance.

Avec toi je m’étais donné une chance que cela puisse être vrai et qu’enfin la tendresse, le partage, la communication et l’amour soient conducteurs de notre amour pour qu’au fil des jours nous parvenions à batir un avenir commun. Je me redonnais confiance.

Tu étais si tendre et adorable. Blottie contre toi dans cet aura virtuel je ne m’étais jamais sentis autant aimée, toi qui avais réussit à brimer mes barrières. Oui cette chance je l’avais prise. Parce qu’il me fallait croire qu’après avoir été trompée par le seul homme qui jamais je n’aurais cru qu’il arrive à faire un tel geste, je puisse croire que je pouvais être véritablement aimée.

Tu aimais les jeux de roles. C’est par un jeu dans ce style que nous nous étions connus. Tu aimais le GN, enfin à l’époque. Notre distance nous empechait de vivre pleinement se que des gens en chair pouvaient vivre mais en mots on y parvenait si bien que tout cela dépassait ce que j’avais vécu en réalité jusqu’à toi.

Pourtant j’aurais du, ou ce fameux j’aurais du, où on sent que l’on nous abuse, que l’on nous ment, que cela ne se passe pas bien, oui j’aurais donc dû comprendre que tu étais un faux. Un acteur jouant à la perfection son jeu de rôle. Mais non, j’avais surement trop besoin de croire en toi pour ne pas sombrer trop vite. Tu savais si bien te reprendre de tes mensonges que j’acceptais tes excuses.

Un mythomane que tu es. Tu crois en tes histoires que tu parviens  superbement à les faire croire aux autres. Mais tu vois, là je sais que je suis guéris de toi, parce que te ‘revoir’ m’a fait comprendre combien j’avais été stupide. Je n’arrivais pas à me défaire de ce cercle vicieux de cette fausse tendresse qui me manquait tant.

Aujourd’hui, je suis guéris. De toi oui… Et je sais que tu es un Charlatan. Un faux amoureux. Que tu joues ce role pour réussir à avoir ce que tu veux. Ho non, tu ne m’as pas aimé. Mais je m’accuse d’avoir voulu croire à l’imaginaire et l’éphémère pour me donner une bonne raison pour tenir. Parce que sans toi, j’aurais surement sombré dans la folie. J’avais donc besoin de ton coté charlatan pour croire que j’étais une femme aimée. Que l’on pouvait m’aimer moi dans cette putain de vie qui ne m’a jamais donné cette notion de vivre une véritable relation avec un homme.

Car le mensonge a toujours été présent. Je fais surement trop peur pour que les hommes soient sincères et vrais dans ce qu’ils sont.  Oui je m,accuse. Parce que sans ce faux amour, je n’aurais pu vivre ce que je vivais dans cette vie loin de toi.

Manipulateur, menteur, faux, fourbe, hypocrite,

Moi, Idiote, stupide, et trop fragile…

Maintenant je suis guéris des Charlatans. Parce que ce tunnel m’a fait comprendre que je n’étais pas là pour être aimée, mais pour guider mes filles… Voilà ce que je suis. Pas une femme qui a le droit de vivre l’amour comme je l’ai rêvé si longtemps, mais pour donner la lumière à ma progéniture des fourbes de cette espèce.

Non, je ne peux croire que j’ai encore du temps. Ma mère y a cru aussi et aujourd’hui, c’est clair qu’elle ne vivra jamais l’amour respectueux que toute personne est en droit de vivre. L’amour tendresse… Ça n’existe pas. Enfin, entre deux adultes.

Heureusement qu’avec nos enfants c’est possible.

Oufffff… encore un écrit un peu lourd et accusateur… Désolé messieurs, mais à presque 50ans, aucun homme m’a fait voir que ce n’étaient pas tous les hommes qui étaient des faux jetons… Juste dommage. Heureusement, j’y crois pour mes filles.

Alors y a de l’espoir pour elles…

Bises Amicales

Krikri ma puce.

Laisser un commentaire

 

allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
La Lorraine d'hier et d'auj... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer
| lespimoussessigneurs