Fin No1(Kritounia)

Posté par Krikri Ma Puce le 1 novembre 2010

Je ne m’écroulai pas. Au contraire. Une étrange sensation de force et de paix m’envahirent. Prenant possession de moi. Me donnant courage et force.

Me redressant, souriant à pleine dents avec un regard de satisfaction, j’époussetai mon pantalon qui avait souffert des éclaves de ce cimetière invisible et, en me relevant, je fis le tour du mausolée.

J’effleurai de mes doigts ces bocaux aux liquides visqueux et aux pouvoirs surnaturels. L’un, donnait et l’autre, détruisait. Je caressai de ses doigts devenus les miens, ces murs de pierres. Froid comme la mort. Froid comme… j’aimais.

Fin No1(Kritounia) dans 07-Moments Spéciaux lessubstances1a

lessubstances2a dans Halloween

OUI  j’aimais cet endroit. C’était MA création.

lepanorama2a dans Recits

http://krikrimapuce.unblog.fr/files/2010/11/lepanorama2a.jpg
J’étais enfin redevenue celle que j’étais vraiment.  Cette créature de jadis, lorsqu’un prince des ténèbres, fit de moi, son épouse. Envoûtée, je fûs son alliée, celle qui l’aida dans ses abjects dessins pour assouvir son besoin démesuré de sang jeune et de manger les jeunes filles en puberté et toujours vierge auxquelles il s’abreuvait.

Rien n’était à son épreuve. Devant ce pouvoir immense, il fut de moins en moins nécessaire à mon époux de m’envouter. Ce qui fut le comble de son bonheur! Une femme qui l’aimait pour ce qu’il était. Ne se doutant pas, qu’avec cette nouvelle connaissance, je désirais au fil des années, prendre sa place. Et un jour…Ce qui devait arriver, arriva.

La veuve que je devins, pû à son tour, faire des adeptes et boire le sang des filles pubères et vierges. Tout en venant à charmer des hommes et les envouter comme je l’avais été pour m’aider dans mes quêtes de cette liqueur qui offrait des vertus que peu de gens croyaient.

lescratures2

Abandonnant sans remords cette idiote créature dans l’invisibilité du néant, je sortis de ce mausolée en prenant bien soins de sceller encore une fois sa porte pour que personne ne puisse venir, malgré que cet endroit, était vu que par les gens que je désirais qu’ils voient.

Personne ne remarquera la différence. Parce que ces idiotes de filles, devaient rester en vie pour ne pas que la police s’en mêle. Mais…. Les autres, ça, je pouvais et je me promettais de faire encore des carnages insolubles.

« Parrrole de Krrrrritouuuniaaaa…. Perrrsonne ne saurrra qui je suis rrréellement. » Un rire fort, froid jaillit dans cet amas de pierres vieilles de 100ans avant qu’il ne soit fermer pour un temps indéterminé.

Et là, je pris le rôle que je devais jouer. Celle de cette mère, qui a réussie à vaincre cette abjecte créature pour venir sauver ses filles adorées et les prendre dans ses bras, avec émotions et bonheur.

Oui! Le bonheur d’être enfin un être humain véritable! Ça c’était le but que je m’étais fixé….Le premier bien sur…

FIN

Laisser un commentaire

 

allopurinolfr |
Parler l'anglais en Martinique |
La Lorraine d'hier et d'auj... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | NON A LA MONARCHIE AU SENEG...
| Alain Daumer
| lespimoussessigneurs